La route Joffre



Après la signature de l'armistice le 11 novembre 1918, Gabriel Pagnerre ne regagne pas ses foyers immédiatement. Après plus de 4 années de guerre dont 3 et demie passées au front, il reste dans le 7e régiment du génie. Sa démobilisation interviendra seulement le 9 janvier 1919. Durant ces quelques mois supplémentaires passés au sein de l’armée, alors que la guerre est terminée, il est affecté à la remise en état des routes en Alsace et va s'occuper d'un chantier, en tant qu'architecte, entre Masevaux et Bourbach le Haut, et plus particulièrement du tronçon jusqu’à Houppach. Ces deux villages sont situés dans le département du Haut-Rhin, dans l’Alsace, qui vient d’être reconquise. Cette route est connue sous l’appellation de route Joffre. Il dépend du service des routes de la VIIe Armée, et intervient dans le secteur du capitaine Leblanc. Le plan ci-dessous, était épinglé avec une bande de papier millimétré représentant les coupes de terrain dessinées de la main de Gabriel Pagnerre.





Quelques clichés de la route Joffre, pris par Jacques Desbarbieux, durant l'hiver 2014-2015
























Eugène Gabriel Pagnerre, l'architecte et son œuvre






















Vous pouvez commander l'ouvrage qui a été réédité à l'aide du bon ci-dessous




Brochure format A5 fermé A4 ouvert, 36 pages tout en couleur
32 pages intérieures + 4 pages de couverture pelliculées recto
Brochage 2 points métal
Lecture à la Française
Papier intérieur 135 g couché couverture 300 g couché pelliculage