Circuit Découverte le dimanche 15 juin




Après les circuits pédestres et cyclistes, un nouveau circuit découverte des constructions de Gabriel Pagnerre, dans la métropole, était programmé pour le dimanche 15 juin après-midi.
Ce circuit qui s'est déroulé en bus, a parcouru successivement les villes de Mons-en-Barœul, Villeneuve d'Ascq, Roubaix, Croix, Marcq-en-Barœul, La Madeleine et Lille.
Nous avons eu la joie d'être accompagné de plusieurs descendants de l'architecte, venus spécialement. Avec son épouse, Francis Pagnerre, petit-fils de Gabriel et fils de Claude, a eu la surprise de découvrir pour la première fois les constructions de son grand'père. Etaient présentes également leurs deux filles Dominique et Sylvie (arrière petites filles de l'architecte) et leurs maris Laurent et Christophe.
Malheureusement Nathalie Ponchel n'avait pu être présente.
Le nombre de places étant limitées, il avait été vivement conseillé de réserver rapidement, ce qui s'est confirmé car les 53 places étaient prises d'assaut.
Le départ s'est fait avenue du Trocadéro (salle et parc Pagnerre) à 14h et l'arrivée au même endroit à 20h. Le prix par personne était de 6 €, avec un porte-clef représentant la plaque de l'architecte.
Dans le bus eut lieu une projection vidéo d'un DVD conçu spécialement, plus les explications par le guide Jacques Desbarbieux.





Alain le Maoût, au premier plan, qui joue le rôle de Gabriel Pagnerre dans le film, admire le vitrail franc maçon de la maison de Villeneuve d'Ascq. Annick et Gilles Gallaud ayant eu la gentillesse d'ouvrir au groupe les grilles de leur maison Pagnerre au 116 rue Jean Jaurès .





Laurence Sinagra qui demeure au numéro 18 rue de la Paix à Marcq-en-Barœul heureuse de serrer la main de Francis Pagnerre, évoque l'ambiance agréable qui règne dans cette rue où toutes les constructions (plus d'une centaine) sont dues à l'architecte Gabriel Pagnerre.



Surprise ! Qu'y a-t-il dans ce petit sac ? Les lunettes avec une monture en or que porta Gabriel Pagnerre.


Rue Faidherbe à La Madeleine, le groupe s'éparpille ... et écarquille les yeux. Etonné d'apprendre que la maison du n° 25 a été bâtie dans le but d'assurer une belle vue à la voisine d'en face. Cela confirme cette volonté de faire du beau et des maisons qui sont aussi un décor pour le passant.