La maison atelier de Gabriel Pagnerre à Mons-en-Barœul



Le bâtiment situé à côté de l'habitation à l'entrée de la rue Franklin à Mons-en-Barœul vient d'être racheté par un architecte. Une véritable chance pour cette construction de Gabriel Pagnerre, car les travaux en cours ont permis de retrouver la façade d'origine de la partie droite qui correspond à l'atelier. On savait que Charles Wilson, ouvrier de Mr Mouret, précédent propriétaire, y avait installé sa fabrique de meubles avant que la famille Voet-Ossart ne l'utilise dans une activité assez proche. C'est Charles Wilson qui a modifié la façade, nous sommes entré en contact avec lui, dans le midi, en espérant retrouver des photos d'avant la transformation.
Mons-en-Barœul possède donc une maison atelier conçue par Gabriel Pagnerre. C'est de plus la seule encore debout que nous connaissions, car l'autre maison atelier qui était à la limite de Lille et Mons a été détruite lors du percement de la voie rapide urbaine.
Cette réalisation, dont le nouveau propriétaire va enfin découvrir la plaque de l'architecte, constitue un élément essentiel de l'œuvre de Gabriel Pagnerre en dehors des habitations avec le Dispensaire d'Halluin (détruit), les Bains publics de Villeneuve d'Ascq, la Tannerie de la Madeleine, les deux écoles (Colbras à Halluin détruite et St Pol sur Mer), les deux cinémas de Lille-Wazemmes et Croix et la Maison du Peuple d'Halluin.

La maison sise au n°2 a été longtemps la propriété de la famille Poinsot-Beauguitte qui l'a même loué pendant trois ans à Jean-Marie Leblanc, qui fut directeur du Tour de France. Les souvenirs sont souvent évoqués des nombreuses voitures de course cycliste qui stationnaient à cet endroit.



La façade de la partie atelier comportait 3 arcades. Ce fut longtemps les entrepôts de Charles Wilson jusqu'à un incendie dans les années 60. A la suite de ce sinistre ces locaux furent loués pendant 8 ans succesivement à La Maison du Surgelé puis à Frio, avant d'être rachetée par la famille Voet-Ossart.