Gabriel Pagnerre, art Chti tecte !


Ce bâtiment, situé rue Delemazure à Hellemmes, vient d'être identifié comme étant bien une construction de l'architecte Gabriel Pagnerre. Cet ensemble est inclus dans la mairie d'Hellemmes. Le travail que l'association Eugénies poursuit systématiquement apporte à chaque fois un meilleur éclairage sur l'importance d'Eugène Gabriel Pagnerre dans l'architecture régionale. Il s'agit de plus d'une nouvelle construction publique, en l'occurrence des Bains Douches. Nous connaissions déjà une structure similaire à Flers qui complète notre connaissance sur la partie officielle de son œuvre. Nous savons que malheureusement, à Halluin, ont été détruit un dispensaire et une école de cet architecte, et que malgré notre sensibilisation cette ville ne semble guère s'intéresser à la Maison du Peuple située sur son territoire. C'est heureusement le seul exemple d'une commune richement dotée d'un patrimoine, qui reste de façon étonnante assez sourde, car à St Pol sur Mer, La Madeleine, Mons-en-Barœul, Villeneuve d'Ascq, Lille, Croix et maintenant Hellemmes nous avons un écho très favorable à nos découvertes.


Voir cette construction




Au rez-de-chaussée, c'est l'espace réservé aux femmes avec 12 baignoires. A l'étage il y a également 12 baignoires mais également 6 douches dans cette zone réservée aux hommes. Sur le plan du rez-de-chaussée on voit le système de chauffage représenté avec les deux cuves de couleur jaune.



La mairie d'Hellemmes, avec sur la droite les bâtiments dans l'ancien château Fanyau, et à gauche la face arrière des anciens bains douches construits par Gabriel Pagnerre. L'accès de ceux-ci se faisaient par la rue Delemazure. Ces locaux sont maintenant reconverti depuis 1951 pour accueillir une partie des services municipaux de la ville d'Hellemmes.


L'entrée des Bains Douches se faisait par la rue Delemazure, au niveau de l'ouverture située au rez-de-chaussée dont le linteau est arrondi. La porte a été modifié et remplacé par une fenêtre. On devine encore au-dessus l'inscription Bains Douches. Les 3 fenêtres du bas situées à gauche correspondent à la zone des baignoires pour les femmes, tandis qu'à l'étage les baignoires et les douches des hommes occupent toutes les salles sauf celle dont le sommet de la fenêtre est courbe.

Vous pouvez cliquer sur ce plan annoté du rez-de-chaussée pour l'agrandir

Vous pouvez cliquer sur ce plan annoté de l'étage pour l'agrandir

Gabriel Pagnerre médaillé


Cette médaille a été offerte à Eugène Gabriel Pagnerre en 1933. Elle le récompense pour sa participation à l'Exposition de Lille, où il est cité Hors Concours. La mention gravée porte les lettres SFA qui correspondent au Syndicat Français des Architectes. Il avait été secrétaire du Syndicat des Architectes Agréés du Nord de la France à partir de 1921, dont il démissionnera l'année suivante. En 1930, il devient secrétaire régional du Syndicat Français des Architectes, qui avait été créé en 1924.
C'est à ce titre qu'il invite à Lille, le 2 juillet 1933, son ami Le Corbusier.
En 1933, il remporte également une médaille d'or à l'Exposition Internationale de Bruxelles. 

Deux inscriptions sont visibles, au recto de cette médaille, qui mesure 7,4 cm sur 4 cm et pèse 90 grammes. On y voit les noms de René Baudichon, le graveur et celui de Chobillon une maison parisienne très ancienne connue dans la fabrication des insignes.