Des Pagnerre à la pelle !

Bravo à Guy Selosse, qui vient à nouveau de nous dénicher, 4 nouvelles Pagnerre d'un coup. Elles sont situées aux numéros 14, 16, 18 et 20 de la rue François de Guillebon à La Madeleine. Les quatre possèdent la plaque qui permet de les identifier avec certitude et de les situer chronologiquement parmi les constructions d'avant 1914. Ces belles centenaires se trouvent dans un quartier, et même une ville, où les réalisations sont nombreuses, surtout dans cette période. Il faut remarquer que ce sont les constructions mitoyennes récentes qui sont bâties en retrait, avec le petit jardinet si cher à notre Gabriel !



En se rendant sur place, nous avons eu plusieurs surprises dont celle de découvrir que si 3 maisons portent la plaque connue de Gabriel Pagnerre, une possède une plaque au nom du père Louis Lucien. Par ailleurs deux autres maisons ont été repérées et ont rejoint la liste des constructions identifiées.

Maison du Peuple

Nous venons d'avoir la confirmation, comme nous le pensions depuis des années, que la Maison du Peuple construite à Halluin, est bien l'œuvre de l'architecte Gabriel Pagnerre. Il est intéressant de constater que lors de son inauguration, le journaliste, V. Vandeputte, qui a rédigé l'article pour Le Réveil Socialiste, s'est trompé dans le nom. L'erreur est somme toute banale, quand on connaît le mode de rédaction d'un article de presse, des conditions qui ne sont guère différentes un siècle plus tard. Il évoque un architecte de Mons-en-Baroeul dénommé G. Faquerre. La ville, l'initiale du prénom et une partie du nom sont bonnes ... à trois lettres près !


Tous les militants étaient satisfaits de voir leurs efforts couronnés de succès et les travailleurs organisés étaient heureux d’avoir enfin une Maison du Peuple si longtemps attendue et désirée. Ce résultat atteint, la coopérative voulait construire quelque chose de beau, sans luxe, mais une construction moderne, pour montrer aux travailleurs, et aux bourgeois surtout, que les socialistes ont le goût de l’art et de l’esthétique. Pour ce travail d’architecture, La Fraternelle s’adressa au camarade G. Faquerre architecte à Mons-en-Baroeul

Carte postale de la Maison du Peuple à Halluin, éditée par la maison Fauchois 19 place Sévigné à Béthune. " Sur le fronton, l’allégorie d’une cité industrielle d’où émergent les cheminées, éclairée par les rayons d’un soleil radieux ". Collection personnelle.


Cette confirmation constitue donc une étape essentielle pour enfin faire prendre conscience à la ville d'Halluin de la richesse de son patrimoine. Après la disparition du dispensaire et celui très récent de l'école du Colbras, on peut espérer que la nouvelle équipe municipale, élue en mars dernier, prendra enfin conscience de l'importance de ce bâtiment. Ayant connu avec l'Association de Sauvegarde de la Villa Cavrois, les complexités d'une telle avancée, nous resterons vigilants. D'autant que pour d'autres constructions comme le cinéma Le Mondial à Lille qui sont aussi à sauvegarder, on assiste à une passivité incompréhensible.

L'état du balcon de la Maison du Peuple à Halluin, photographié le 8 mai 2014, lors du repérage du circuit pour les prochaines Journées Européennes du Patrimoine.