Pagnerre, quel as !


Cette carte photo, qui est reproduite à la page 73 du livre "Gabriel Pagnerre, architecte de notre terre" a été prise en 1918.



Le recto de cette photo carte postale comporte ce texte :
Lieutenant au 2ème génie. Quel as. Ptit papa. Fait à Paris en 1918. C'est la guerre !! 44 ans. Toujours pareil !!!

Les vacances de Pagnerre


Plusieurs photos ont été prises à l'occasion de vacances à la mer.

Ci-dessous à Mers Plage en 1918.



Ci-dessous à Blankenberge en 1920 à la Villa Manu.

Dernière demeure

Nous n'avions aucune précision quant à la dernière demeure de Gabriel Pagnerre, un comble pour un architecte !
Nous savons maintenat que les cendres de Gabriel Pagnerre ont été mises au colombarium du Père Lachaise à Paris. La date du décès est 1939 et non pas 1938 comme nous le pensions.
Il se trouve avec son épouse Eugénie Bloclet et ses deux fils Claude et Marc. Nelly est enterrée à Hazebrouck.

Des nouveaux documents

Grâce à Francis Pagnerre, le petit fils de Gabriel que nous venons de retrouver, c'est une quantité de nouveaux documents et nouvelles informations que nous rassemblons.

L'appartenance de Gabriel Pagnerre à une loge maçonnique vient d'être confirmée. Nous n'avions pu obtenir de certitude jusqu'à présent. Ce sujet et bien d'autres pourront être développés dans un nouveau livre à paraitre. C'est ce que nous pressentions lors de la publication du livre " Gabriel Pagnerre, architecte de notre terre ". Le but de ce blog étant de faire partager les dernières découvertes en attendant. Mais la finalité du blog a été largement dépassé en permettant justement cette rencontre. Un colis heureusement recommandé posté le 17 octobre ... à fini par parvenir le jeudi 25 octobre !

Dans son contenu une photo de Gabriel Pagnerre à 49 ans (en 1923), ci-dessous, qui a été reproduite dans le tome 2 de " Mémoires en images " aux éditions Alan Sutton paru fin juin 2008.



Émouvante cette photo de Gabriel Pagnerre en militaire prise à Téteghem le 19 janvier 1915. Gabriel Pagnerre note : guerre 1914-1915 ... il ne peut se douter que cette guerre durera encore 3 ans.



Également cette belle photo prise à Calais, le 3 juin 1916, qui rassemble Eugène Gabriel, son épouse et les 3 enfants : Marc, Claude et Nelly. C'est le seul cliché retrouvé qui présente la famille Pagnerre au complet.


Ci-dessous une photo des 3 enfants d'Eugène Gabriel Pagnerre : Marc, Claude et Nelly prise à Paris en 1918.


Le cliché ci-dessous a été pris le 18 juin 1928 lors du mariage de Nelly Pagnerre avec Laurent Hahn. Gabriel Pagnerre figure sur la gauche de la photo. Cette vue a sans doute été prise à Oye Plage, dans la ferme avicole.



Cette photo a été utilisée dans le dictionnaire des contemporains. Au dos de la main de Pagnerre cette simple mention E. Gab

Un descendant de Gabriel Pagnerre retrouvé !


Nouvelle extraordinaire.
Grâce à ce blog qui est référencé par Google, un descendant de Gabriel Pagnerre, a pu nous contacter en 2007. C'est Francis, le fils de Claude, et donc le petit-fils de Gabriel.
Que d'émotions !
Quand on pense que nous avons cherché des héritiers pendant des années sans succès.




Francis Laurent Claude Pagnerre,
des yeux bleus comme son ancêtre.

Une Pagnerre de plus identifiée à Mons

Cette maison d'Eugène Gabriel Pagnerre située au n° 4 rue Franklin à Mons-en-Barœul avait pu être répertoriée grâce au travail de Nathalie Ponchel. Elle figure d'ailleurs dans la liste récapitulative à la page 141 du livre.
Toutefois la plaque enduite de peinture (indiquée par une flèche rouge sur la photo) n'avait jamais été remarquée. Les propriétaires eux-même nous ont signalé ce fait ainsi qu'un voisin. Cette construction ferait donc partie de la série de 1925.
Nul doute qu'à l'avenir cette peinture sera enlevée pour rendre cette plaque bien visible.